27 septembre 2018

MERCI

encore une fois

aux parents d'élèves pour l'organisation

de ce troisième "Repas des Parents"

20180921_191016

20180921_191037

20180921_191052

20180921_193348

Merci pour cette aide financière

qui aide l'établissement à maintenir les voyages scolaires

 

Posté par colalg à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 novembre 2016

Cérémonie du 11 novembre

Les élèves et le devoir de mémoire

Mardi après midi, pour la troisième année, à l'initiative d'Olivier Chollet, Principal du collège Leroi-Gourhan et des deux professeurs d'Histoire Marie Lise Gasser et Julie Aubry, les élèves de 3ème ont mis à l'honneur les trois soldats tombés au front en 1916. Il s'agit de François Parize, de Paul Théo et de Jules Libault.
Olivier Chollet a raconté brièvement cette année 1916 : l'orage d'acier à Verdun, la ténacité des hommes, les centaines de milliers de victimes. "A l'obstination de 1916 opposons maintenant la persévérance citoyenne 2016" a-t-il lancé devant le drapeau de la cour du collège en présence des autorités. Le cortège s'est ensuite formé pour permettre à deux élèves de citer les noms des disparus au pied du monument au morts, puis, de déposer devant chaque tombe une fleur, en contant les circonstances de leur disparition.
Article de l'Yonne Républicaine.

Posté par colalg à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2016

Remise de diplômes

Mardi 11 octobre

Remise officielle des diplômes du Brevet 2016

aux anciens élèves de 3ème

w2016 10 11 Remise diplome brevet

Pourquoi l'institution charge-t-elle l'établissement scolaire d'organiser une cérémonie "républicaine" pour la remise des diplômes ?

Pourquoi "Marianne ou les drapeaux"?

Y aurait-il un lien fort entre le diplôme national du brevet et la République?

Probablement !
Ce lien découle de notre histoire, des fondements de la République, tel que le pensait le marquis de Condorcet en 1791. Dans les "cinq mémoires sur l'instruction publique", Condorcet explique que la "société" organisée selon les principes fondamentaux de la Constitution, doit veiller à porter à tous l'instruction publique.
"La société doit au peuple une instruction publique... voir en chaque enfant un sujet rationnel de droit, se garder d'assujettir l'instruction publique aux volontés particulières et à l'utilité immédiate.... Cette obligation (qui incombe à la société) consiste à ne laisser subsister aucune inégalité qui entraîne de dépendance." Entendez par là l'obligation pour l'éducation nationale à ce que "chacun soit instruit pour exercer par lui-même et sans se soumettre aveuglément à la raison d'autrui". Nous comprenons alors toute l'importance que prennent le diplôme national du brevet et le collège unique dans l'émancipation des individus éléments constitutifs de notre société. "C'est... encore un devoir de la société que d'offrir à tous les moyens d'acquérir les connaissances auxquelles la force de leur intelligence et le temps qu'ils peuvent employer à s'instruire leur permettent d'atteindre."
"Il en résultera sans doute une différence plus grande en faveur de ceux qui ont plus de talent naturel... mais si cette inégalité ne soumet pas un homme à un autre, si elle offre un appui au plus faible, sans lui donner un maître, elle (l'inégalité) n'est ni un mal ni une injustice..."
L'instruction publique qui garantit  une égalité de traitement  peut exacerber l'inégalité des talents (les mentions au DNB l'attestent). Cette inégalité des talents fait partie de l'ordre des choses et n'est pas opposable aux principes républicains tant qu'il n'y a pas de maîtres et de soumis, tant que le moins talentueux peut s'épanouir et se défendre librement.

Le diplôme national du brevet qui vous ait remis ce soir est dans la lignée de ce que disait Condorcet il y a plus de 200 ans.

Olivier Chollet de la Jousselinière

Principal
Collège Leroi-Gourhan
Vermenton

Posté par colalg à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2016

Dictée solidaire

A l'initiative de M SUGIER le nouveau CPE du collège

plus de 100 collégiens ont participé à la "Dictée de ELA"

sous le parrainage de M HAMEL ancien président de l'AJA

(ELA Association Européenne contres les leucodystrophie)

2016 10 10 Dictée de ELA

La dictée est l'opération de lancement de la campagne "Mets tes baskets et bats la maladie"

2016 10 10 Dictée de ELA1

Posté par colalg à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2015

Journées du Patrimoine en direct

Vendredi 18 septembre

Présentation par Yves Varanguin de ces œuvres

JPEG - 127.2 ko
JPEG - 120.9 ko
JPEG - 59 ko

Posté par colalg à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 septembre 2015

Journée du Patrimoine

Posté par colalg à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2014

Commémoration au collège

ARTICLE DE L'YONNE REPUBLICAINE

Devoir de mémoire accompli au collège

 

Olivier Chollet explique aux élèves le sens de la cérémonie dans la cour du collège. - GUESDON Daniel

Olivier Chollet explique aux élèves le sens de la cérémonie dans la cour du collège. - GUESDON Daniel

Le centenaire du début de la Grande Guerre est l'occasion de mobiliser les anciens combattants, les jeunes et les citoyens en évoquant la mémoire familiale et nationale liée à ce conflit. Au collège Leroi-Gourhan, les professeurs d'histoire Marie-Lyse Gasser, pour les classes de 3 e1 et 3 e3 et Bruno Guichard pour la classe de 3 e2, avaient demandé aux élèves d'écrire et d'expliquer la violence de masse durant la Grande Guerre. Vendredi, à l'initiative d'Olivier Chollet, principal du collège, un rassemblement était organisé dans la cour du collège, devant le drapeau, en présence des collégiens concernés, des cinq porte-drapeaux des associations d'anciens combattants et des officiels. Le principal a rappelé que l'établissement, public, avait une mission d'intérêt général. Le cortège s'est rendu devant le monument aux morts, au cimetière, où Marie-Lyse Gasser a mis en contexte le travail des élèves, avant la levée des couleurs et le dépôt de gerbe par un collégien. Yves Depouhon, le maire, a rappelé « le sacrifice des soldats morts dans le but d'établir la paix pour les générations futures ». Les trois classes ont déposé des fleurs, chacune sur la tombe d'un poilu : Pierre Rétif pour les 3 e1, Georges Chotard pour les 3 e2 et Jules Coudray pour les 3 e3.

Posté par colalg à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2014

Exposition

Le collège accueille pour la journée

l'exposition

"LE DINER DE GULLIVER"

2014 02 Exposition Le diner de Gulliver

De quoi être rapetisser !

Oeuvre de Lilian Bourgeat

proposée par "L'Yonne en Scène / Centre d'Art Contemporain"

Posté par colalg à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2013

Arret d'autobus

Le bus était à l'heure

2013 03 11 Bus spectacle

pour la plus grande joie des élèves du primaire de Vermenton

et d'élèves du collège

Posté par colalg à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2013

Le cirque vient au collège

Spectacle de cirque "Chez moi Circus"

Lundi 11 et mardi 12 mars

Pour des élèves du primaire et pour des élèves du collège

 

Ticket_bus

Une production de et par Didier André (Passy - Yonne, juin 2011), initiée par un appel à projet de l’Yonne en scène pour le bus-théâtre, soutenue par le Conseil Général de l’Yonne. Durée : 45’ – Jauge limitée à 25 spectateurs dans le BUS. 

 

Photo BUS théâtre

Circus, un artiste de cirque, jongleur de son état, se retrouve seul dans sa caravane. Une vieille télé diffuse « La Piste aux étoiles » (pour mémoire, c’était une émission télé sur l’ORTF entre 1950 et 1974…). A l’écran, il apparait en couple avec une belle qui semble bien l’avoir planté là suite à un mauvais  lancé. Dans cet espace réduit, tout à sa mélancolie, il invite le public à revisiter ses numéros, sa vie… Avec humour et poésie les objets commencent à s’animer. Bientôt, des loupiotes apparaissent et disparaissent au travers de son corps, les verres se remplissent à leur guise de vins rouges ou de vins blancs, les balles rebondissent sur les murs… Que se passe-t-il… ? La télé devient folle. On frappe à la porte. Le facteur apporte une lettre : « Je reviens » dit celle-ci. Mais le temps passe. Et cela nous vaut une interprétation insolite et émouvante d’un classique de Barbara, une écoute inattendue de Brel...

Didier André fait partie du tandem Lefeuvre-André connu internationalement. Tous deux partagent un goût pour l’humour décalé et détaché, où le pathétique rehausse d’autant la précision des gestes, la beauté sous-jacente des émotions.

Posté par colalg à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]